Site Officiel de la Grande Mosquée de la Ville Sainte de Touba !

Accueil > A la Une > Discours du khalife général des mourides Serigne Mountakha Bachir (...)

Discours du khalife général des mourides Serigne Mountakha Bachir MBACKE

vendredi 2 février 2018, par administrateur

Louange a Allah. Je rends grace a Sa Majeste comme il se doit. Paix et salut sur Son noble Prophete, le meilleur des creatures, sur sa famille et sur ses compagnons.
« Tres certainement, Nous vous eprouvons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint : “Certes nous sommes a Allah, et c’est a Lui que nous retournerons’’. Ceux-la reçoivent des benedictions de leur Seigneur, ainsi que la misericorde ; et ceux-la sont les biens guides. » (S 2 : 155- 157)

La disparition du grand erudit Cheikh Sidy Moukhtar MBACKE constitue une dure epreuve provenant d’Allah. C’est parce que cet homme a passe toute sa vie durant a adorer Dieu, a unifier les musulmans et a rendre services a la communaute musulmane ainsi qu’a construire des lieux de culte. C’etait un exemple dans l’ascetisme, le culte, la determination, la depense dans la voie d’Allah et la solidarite envers les pauvres et les personnes necessiteuses.
En ces douloureuses circonstances, je presente mes sinceres condoleances a toute la Ummah islamique. Puisse le bon Dieu elever son grade dans son paradis celeste « avec ceux qu’Allah a combles de Ses bienfaits : les prophetes, les veridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-la ! » (S 4 : 69).
Je voudrais entamer mes propos en exprimant mes salutations distinguees a l’endroit de mes freres musulmans en general, et mes condisciples mourides en particulier. Brievement, je m’adresse, ici, a mes freres membres de la famille de Cheikhoul khadim et condisciples mourides, aux autorites religieuses, et a l’ensemble des citoyens senegalais.
Qu’Allah, le tres Haut, nous accorde aide et reussite dans toutes les actions que nous allons mener. « Dis : “En verite ma priere, mes actes de devotion, ma vie et ma mort appartiennent a Allah, Seigneur de l’univers” » (S 6 : 162).
1) À la famille du Cheikh
Apres avoir pris acte de votre allegeance, je voudrais porter a votre connaissance que j’ai bien compris ce que cette allegeance contient en symboles et en sens. Je mesure a sa juste valeur la responsabilite qu’elle me confere devant Dieu, devant le Cheikh et devant le monde entier. J’espere etre a la hauteur de vos attentes, et je prie Allah pour qu’Il m’aide a exercer soigneusement cette charge. C’est Lui qui est l’Audient et Il repond a l’appel !
Je reitere mon engagement avec vous, devant Dieu et devant l’humanite toute entiere, de rester constant au service du Cheikh. Et cela avec determination en privilegiant le principe de la consultation recommande par le Coran.
Je vous prends en temoins devant Allah pour cet engagement que je viens de prendre d’œuvrer resolument pour le Cheikh et de ne menager aucun effort, si Dieu le veut, dans l’accomplissement du bien et la prevention du mal sur le double plan religieux et temporel.
2) À tous les disciples mourides
Je reaffirme et vous rappelle la necessite d’accomplir tous nos actes devotionnels pour la seule face d’Allah comme nous le recommande le Seigneur : « Il ne leur a ete commande, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la Şalat et d’acquitter la zakat. Et voila la religion de droiture » (S 97 : 5).
Cette sincerite constitue la quintessence meme du message du Cheikh et la pierre angulaire de la voie qu’il a tracee. Il dit dans ce sens :
« La caractéristique d’un Mouride c’est que sa volonté se subordonne à celle de Celui qui accomplit tout ce qu’Il veut.
Quiconque n’a d’objectif que de se rapprocher de son Seigneur, aura Son agrément et sera comblé de Ses bienfaits. »

Par consequent, nous devons tous revivifier notre allegeance en etant sinceres dans nos intentions, nos paroles, nos actes et nos comportements. Nous devons egalement chercher l’agrement d’Allah et celui de notre guide, le serviteur du prophete, dans toute activite que nous menons, interieurement et exterieurement. Car selon le Cheikh :
« Le Mouride n’aspire, en toute circonstance, à rien d’autre qu’à l’agrément du Tout Miséricordieux ».
Ainsi, il faut agir pour la seule face d’Allah et non pour des interets personnels, egoïstes et insignifiants.
Il est necessaire de s’orienter entierement vers Allah afin de pouvoir beneficier de ce qui est aupres de Lui : « Tout ce que vous possedez s’epuisera, tandis que ce qui est aupres d’Allah durera. Et Nous recompenserons ceux qui ont ete constants en fonction du meilleur de ce qu’ils faisaient. Quiconque, male ou femelle, fait une bonne œuvre tout en etant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les recompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions » (S 16 : 97-97).
C’est cette attitude qui correspond a la recommandation du Cheikh :
« Ô toi l’intelligent ! Abandonne tout ce qui s’épuise. Et cherche les bienfaits qui dureront éternellement. »
C’est seulement en se conformant a ces recommandations que nous remplirons les criteres d’un veritable mouride dote d’une haute determination, laquelle constitue l’essence du message du Cheikh et le socle de la formation spirituelle de ses premiers disciples et compagnons.
3) Aux habitants de la ville sainte de Touba
Je recommande a ceux qui resident a Touba ou y effectuent des visites de respecter scrupuleusement son caractere sacre. En plus, comme le rappelaient souvent mes predecesseurs (qu’Allah les agree), je les exhorte a y adopter les regles de bonne conduite et les comportements convenables.
Ainsi, je mets en garde tout le monde contre tout acte indigne au voisinage immediat du Cheikh. Tachons a ne jamais profaner cette ville et toucher a sa sacralite. Evitons d’y pratiquer toute sorte de jeu, amusement, futilite, course a

l’arrogance et rivalite mondaine. « Voila [ce qui est prescrit]. Et quiconque exalte les injonctions sacrees d’Allah, s’inspire en effet de la piete des cœurs. » (S 22 : 32). « Et quiconque prend en haute consideration les limites sacrees d’Allah, cela lui sera meilleur » (S 22 : 30).
Et celui qui fait ce qu’il veut, n’en tirera que desagrement. « Et Allah est souverain de Son commandement : mais la plupart des gens ne savent pas » (S 12 : 21).
« Et Allah est Garant de ce que nous disons » (S 28 : 28).
4) Aux guides des confréries soufies
Je tiens a renouveler ma profonde gratitude a vous tous, autorites religieuses et chefs de confrerie de ce pays pour votre compassion suite au rappel a Dieu de mon predecesseur. Je m’engage a œuvrer avec vous dans la fraternite et l’amour. Je reaffirme la necessite de notre unite pour servir l’islam, vulgariser ses enseignements et faire face aux defis qui nous guettent. C’est d’ailleurs cela que nous enseigne le bon Dieu lorsqu’il dit : « Les croyants ne sont que des freres. Etablissez la concorde entre vos freres et craignez Allah, afin qu’on vous fasse misericorde » (S 49 : 10).
Et si Dieu le veut, nous mettrons en application la recommandation divine envers nous de s’entraider dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piete ainsi que de maintenir le dialogue et la consultation sur tout ce qui peut unifier nos rangs et servir l’interet de l’islam et des musulmans. Allah dit a ce propos : « Et cramponnez-vous tous ensemble au cable d’Allah et ne soyez pas divises » (S 3 : 103) ; « Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piete et ne vous entraidez pas dans le peche et la transgression » (S 5 : 2).
5) Au gouvernement et au peuple sénégalais
Je termine ce discours en m’adressant a tous les citoyens senegalais, gouvernants et gouvernes. Je vous exprime mon engagement a œuvrer pour le raffermissement de nos liens de fraternite, de citoyennete et de voisinage. Je garderais toujours a l’esprit ce que le Saint Coran exige de nous en termes de bonte, de bienfaisance et de bon voisinage. « Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associe. Agissez avec bonte envers (vos) pere et mere, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche

voisin, le voisin lointain, le collegue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n’aime pas, en verite, le presomptueux, l’arrogant » (S 4 : 36).
Cela dit, je traiterai tout un chacun, du haut au bas de l’echelle, avec l’egard qui sied. Et les uns et les autres recevrons de ma part priere, amour, respect et soutien dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piete et non dans le peche et la transgression, comme le recommande Allah le tres Haut.
Maintenant, je voudrais porter a la connaissance de tout le monde que ce qui m’importe dans ce bas monde, c’est de servir l’islam et les musulmans. Je ne veux, ou souhaite rien d’autre qui ne puisse m’aider a accomplir a bien mes devoirs envers Allah et Cheikhoul Khadim. Mon seul souci c’est d’assumer cette lourde responsabilite qui pese sur moi. Rien d’autre ne m’interesse, ni de pres ni de loin.
Je conclus en implorant Allah pour qu’Il nous favorise de ce qui Le satisfait et nous accorde la reussite.
« Dans mon Service, je suis accompagné par la faveur de notre Créateur, qui inculque le bien et efface l’ignorance et la souffrance. »
Ma reussite ne depend que d’Allah. En lui, je place ma confiance, et c’est vers Lui que je reviens repentant. Il n’y a ni moyen, ni force, si ce n’est en DIEU, le Sublime, l’Incommensurable. Il me suffit, Lui, le meilleur garant. Quel excellent Maitre et quel excellent Protecteur !
Gloire à ton Seigneur, le Seigneur de la puissance. Il est au-dessus de ce qu’ils décrivent ! Et la paix sur les Messagers, et louange à Allah, Seigneur de l’univers.

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.